Château Haut Lavigne
Michau Lavigne
47120 St-Astier-de-Duras – Tél/Fax: 05.53.20.01.94

FACEBOOK
  • No products in the cart.
Image Alt

Château Haut Lavigne : Vins Biologiques du Sud-Ouest

MA PHILOSOPHIE

Faire du
vin en appliquant une recette c’est simple, mais faire du vin avec une vraie personnalité demande beaucoup d’implication et d’attention….

 

Pour moi, l’agriculture biologique ce n’est pas seulement une certification, un cahier des charges pour mieux vendre mais une philosophie de travail et de vie.

J’essaie de toujours être en équilibre entre le respect de la nature et de moi-même (définition de la Biodynamie donnée par un sage de la bio-biodynamie)
Toutes les interventions sont réfléchies, en essayant de prendre en compte toutes les conséquences et impacts sur l’environnement (nature et humain).
Au niveau du vin, même raisonnement.
La bête noire du moment est le « sulfite », il y a des doses limites à ne pas dépasser, qui sont plus faibles en bio par rapport à un vin conventionnel.

Je ne raisonne pas mon travail par rapport aux limites imposées mais en fonction du vin, de son équilibre, de sa stabilité.
Certaines cuvées vont être sans
sulfite ajouté, d’autres très peu ; mais le constat est que les sulfites sont toujours très bas par rapport aux limites de la bio.

les sols

Travailler la vigne en agriculture biologique a été, pour moi, une évidence.
Tout part du respect de la nature, du vignoble et de l’humain.

Au quotidien il faut être à l’écoute, observer et agir.
Les divers types de sol sont travaillés en fonction des plantes observées en surface, bio-indicateur de l’équilibre du sol, on effectuera, à l’automne, différents semis de céréales et légumineuses, aux proportions raisonnées en fonction de l’équilibre et la richesse de chaque parcelle.
Toujours suivant les équilibres des parcelles, le travail du sol un rang sur deux pourra être effectué en début de printemps.
Le désherbant étant banni, le désherbage sous le rang, entre chaque pied est mécanique.

La vigne

On s’y consacre toute l’année, de la taille à la vendange, de son repos à son réveil.

L’hiver est consacré à la taille, une taille respectueuse du pied, de ses courants de sève ; c’est un travail minutieux qui demande une grande observation de chaque cep, toujours en anticipation des productions futures.
On laisse un nombre de bourgeon par pied en fonction de sa vigueur.

Les rendements sont raisonnés en fonction de la vigueur de chaque parcelle, de la capacité à produire de chaque pied.
L’objectif n’est pas d’avoir beaucoup de vendange mais des raisins murs et qualitatifs.

L’attachage, l’épamprage et levage sont faits avec soin pour obtenir un pied de vigne bien aéré avec une vendange bien répartie.
Une vigne en bio est également traitée pour éviter les maladies : mildiou, oïdium…
Tous les produits
utilisés sont d’origine naturelle.
Chaque intervention est décidée en fonction des conditions
climatiques du millésime, pas de programme préétabli, seules les pluies vont décider du déclanchement d’un traitement, pas de dimanche ou de jours fériés !!!
Le cuivre et le soufre sont des produits de contact qui doivent être présents sur les feuilles et raisins au moment où il pleut, donc ne vous étonnez plus de voir les vignerons traiter leur vigne avant la pluie….c’est fait exprès !!